Accueil > Le club

Le club

 

    

« Le monde compte bon nombre de rationalistes

qui  sont un danger pour la raison vivante »

                                                              Merleau-Ponty

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie est un théâtre…

 

Acte I

 

 

Parler de soi est toujours  amusant : on rit souvent à dénicher chez l’interrogateur la part des curiosités, des intérêts, des malentendus, des formes d’amitié.

Ecrire sur soi l’est beaucoup moins : le temps, l’environnement, le passage des vies ont privé de saveurs ce qui  furent nos vérités.

Aussi je laisse à mon amie Rose-Marie, membre fondateur du Club de Perpignan, le désir affectueusement sincère de parler de moi.

 

Ce faisant, il me vient images, idées, joies, certaines plénitudes : c’est elles seules que je reconnaitrais ici. Toutes autres sont  « secret ». Toutefois, ce et ceux que je ne nommerai pas, de toutes nationalités, idéologies, personnalités, m’ont trouvée comme une amie écoutante, je les ai reçus bien souvent comme des cadeaux que j’ai transmis.

 

Avocat, Conseil Conjugal et Familial, Directrice Académique d’une Institution secondaire  privée laïque, Formatrice en action sociale à l’Ecole d’Infirmières de Perpignan : Institut d'Etudes et de Recherches en action sociale IERFAS couplé avec l’Université Paris XIII …..UNESCO….Fédérations Internationales.

Ma vie professionnelle et personnelle fut suscitée par l’animation et la recherche à l’intérieur de structures axées sur la famille, les femmes, dans leurs fragilités et leurs incertitudes. Toujours prête aux débats d’idées et aux actions correspondantes, j’ai fait des rencontres de grande densité humaine.

 

Seuls certains me permettraient de les citer :

-          Louis ROUSSEL : Conseiller Scientifique à l’INSEE et Professeur à l’Université de Paris V, avec lequel j’ai organisé des journées de travail en formation de Conseil Conjugal et Familial au Sénat.

-          Monsieur MARTAGUET : Directeur de l’Ecole Nationale de la Magistrature… Je lui dois d’avoir fait un long stage à Paris auprès des premiers « Juges aux Affaires Familiales ».

-          Térésa BRUGGIATELLI : Avocat à la Cour de Cassation de Rome : j’ai été sa Trésorière Générale pendant toute sa présidence à la Fédération Internationale des Femmes de Carrières Juridiques.

-          M. STERN, dont le nom est gravé à jamais sur le « Mur des Justes » à Jérusalem.

-          Christian JELEN, qui pourrait, actuellement, faire partager ses fortes convictions sur « La Famille Secret de l’Intégration ».

-          Et enfin, Yvonne TOLMAN-ENGELHORN, Avocat et mille autres occupations et préoccupations. Elle a laissé des empreintes indélébiles dans le Soroptimist International : Comment l’ai-je connue ? Une annonce sur un journal d’action sociale : « Une réunion débat aura lieu  (tel jour, telle heure, chez Me Y.T. à….) Sujet « Les enfants dont les parents sont en prison « … Je saisis mon téléphone et j’entends encore sa voix : « …Où êtes-vous ? Que faites-vous ? Qu’avez-vous fait ?  Pourquoi ? … Je vous attends tel jour à telle heure, nous travaillerons au moins deux jours. On mangera chez moi.. »

-          Nous avons travaillé ensemble, dans divers horizons, dans de multiples perspectives, pendant 40 ans…

       

 

      ELLE est  LA MARRAINE DE VOTRE CLUB

CAR ELLE A VOULU CE CLUB

ET A DESIRE  EN ETRE LA MARRAINE

                              

Présences-Absences

Jalonnent toutes vies

Certaines qui vous aident à construire

Ont aussi la parole

 

 

 

Acte II

 

Des réunions, des actions, des manifestations de tous ordres : Rose-Marie saura s’en souvenir fidèlement. Seulement, pour moi, quelques lignes, parce que je revis ces instants fondateurs, par exemple  :

    

Lorsque la déléguée aux Droits de la Femme fut nommée à Perpignan, je lui ai rendu visite, nous avons parlé du Soroptimisme Club Service Féminin et je l’ai priée de l’honorer, ce qu’elle fit. Certaines Sorop se sont engagées et ont créé le C.I.F. (Centre d’Information des Femmes) auquel j’ai fait ajouter une « F », pour devenir le Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles.

 

Un peu plus tard, nous avons fondé le S.I.F.A.S. : Service d’Information Familial d’Accueil et de Soutien »  (S.I.F.A.S.) …

Ces deux réalisations ont été rapportées dans mon intervention lors de XXème anniversaire du Club de Perpignan.

     

Autre exemple : une Sorop d’entre nous, kinésithérapeute d’enfants handicapés moteurs et (ou) mentaux, nous parla de la détresse des mères qui « n’avaient pas une minute à elles ». Notre amie suggéra que quelques-unes d’entre nous puissent s’occuper d’enfants, pendant que les Mères, par exemple, puissent aller chez le coiffeur »… !  Je me souviens de nos goûters, d’une mère en pleurs qui, ne me connaissant pas, s’est mise à me parler… de tout…

 

 

 

 

 

 

 

…Et la scène est une illusion

  

 

Acte III

 

-          Deux sortes de regrets :

 

            LE XXXème Anniversaire du Club n’a pas été fêté. Il le méritait pourtant.

En ce qui me concerne, je désirais y lancer et appuyer trois sortes de notions indispensables pour tenter d’aborder la compréhension du monde actuel :

 

  • La redéfinition de concepts vieillis et dont les sens se sont infléchis.
  • La définition de la Médiation Familiale en Pratique Judiciaire pour laquelle j’ai été pionnière.
  • L’instauration de groupe de réflexion sur les « modernités » dont les sens peuvent être détournés si facilement, laissant les êtres si dépourvus et comme à l’abandon…

-          Des espoirs :

 

Il y a longtemps (avant le déluge !) j’ai reçu une lettre circulaire de la Présidente Nationale, Mme DUPRIET, qui était inquiète sur certains sujets et, notamment, celui du recrutement. Je répondis longuement. Peut-être, avant de devenir Sorop à part entière, faudrait-il posséder ses propres convictions : pourquoi être entrée dans sa Profession ? Pourquoi choisir le Soroptimisme ? Pourquoi s’y engager ? C’est une réflexion importante, suscitée et accompagnée par la Marraine.

Tout aussi préoccupant : nos amies qui nous quittent. Pourquoi ? Dans tout groupe se rencontrent les silencieux, les bavards, les « sachant » et les « autres »…. Se sont-ils sentis en prise avec le groupe ? Ont-ils voulu, pu ou su se faire entendre ? Peut-être, justement, ce sont ces « autres » qui auraient pu enrichir le groupe, si celui-ci leur avait permis ? L’expérience montre que, dès qu’il y a partage dans la prise de décision, le vote est nécessaire, et le vote secret…

 

 

 

-          Une espérance…

 

                        Dans et au milieu des nombreuses évolutions-révolutions qui nous malaxent (numérique, génétique, sociologique, économique…) la pensée tend à s’ouvrir. Toutefois la complexité qui l’enrichit exige d’autres approches multiples et « à la fois ». C’est un risque…

Le Féminisme, dont nous sommes issues peut être reconsidéré : les femmes ne seront jamais les égales des hommes, comme les hommes ne seront jamais les égaux des femmes … Ils sont « équivalents » dans leur dignité. C’est pourquoi il y a plusieurs FEMINISMES et plusieurs FEDERATIONS DE FEMMES ….

                                               Au programme des Nations-Unies fut élaborée, en 1992, une brillante synthèse et un certain concept de DEVELOPPEMENT. Après ce mot, un autre était inscrit, qui a vite disparu. Depuis certaines et certains luttent pour le remettre à sa place : c’est une entreprise difficile parce que commune : le mot était HUMAIN et le concept : DEVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE.

 

 

                                               « Quel monde de lumière serait le nôtre

                                                  Si chacun de nous allumait

                                                           Ne fut-ce

                                                  Qu’une toute petite bougie »

                                                                                 

                                                                                              Chanson d’écoliers

 

 

 

                                                           Jacqueline MOURRET

                                                           Présidente Fondatrice

                                                           Club Soroptimist de Perpignan